Passer au contenu principal

Réouverture des lieux de culteLes offices religieux reprendront avec mille précautions

Pour retrouver leurs fidèles dès le 8 juin, les communautés se préparent à prendre les réservations et même, à adapter leurs rites.

Vicaire épiscopal pour le canton de Vaud, l’abbé Christophe Godel connaît bien les défis pratiques que devront relever les lieux de culte: «À la basilique Notre-Dame à Lausanne,  il peut y avoir jusqu’à 6 messes qui se succèdent le dimanche. Il faudra désinfecter les lieux entre chaque office, suivant le nombre de personnes qui voudront donner un coup de main, cela peut prendre 10 minutes ou une heure.»
Vicaire épiscopal pour le canton de Vaud, l’abbé Christophe Godel connaît bien les défis pratiques que devront relever les lieux de culte: «À la basilique Notre-Dame à Lausanne, il peut y avoir jusqu’à 6 messes qui se succèdent le dimanche. Il faudra désinfecter les lieux entre chaque office, suivant le nombre de personnes qui voudront donner un coup de main, cela peut prendre 10 minutes ou une heure.»
Odile Meylan

Ascension, fin du Ramadan, Pentecôte: les grandes célébrations du mois de mai se feront à la maison. Alors que les restaurants ont repris du service, les lieux de culte, eux, devront sans doute attendre le 8 juin, prochaine étape du grand déconfinement orchestré par la Confédération. L’Office fédéral de la santé publique le confirme à demi-mot: le Conseil fédéral prévoit une discussion à ce sujet, mais pas avant le 27 mai. De quoi doucher les espoirs de la Conférence des évêques suisses, qui demandait récemment de pouvoir célébrer l’Ascension la semaine prochaine ou, au moins, Pentecôte, le 31 mai.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.