Passer au contenu principal

9 cerveaux, 8 bras et 3 cœursLes pieuvres dévoilent leurs sens secrets

Ventouses gustatives, capacité à sentir la lumière et à y réagir: les poulpes sont décidément pleins de ressources inattendues.

Le poulpe a 9 cerveaux, 8 bras, 3 cœurs et un système nerveux et neuronal hypercomplexe. 
Le poulpe a 9 cerveaux, 8 bras, 3 cœurs et un système nerveux et neuronal hypercomplexe. 
Tane-mahuta/iStockphoto/Getty Images

Avec ses neuf cerveaux, huit bras, trois cœurs et son système nerveux et neuronal hypercomplexe, la pieuvre n’en finit pas de fasciner les chercheurs. Et de les surprendre. Non seulement par son intelligence et ses aptitudes cognitives mais aussi par ses fonctionnements physiologiques. Dernières découvertes en date à son propos: ses ventouses gustatives ainsi que ses tentacules capables de sentir la lumière et d’y réagir. Explications…

Des bras sensibles à la lumière

Si l’Octopus est doté de toutes sortes de facultés, il lui en manque cependant une importante: il n’a qu’une faible proprioception. Autrement dit, il ne sait pas exactement où se trouvent ses bras et n’est pas forcément conscient de leur état. Conséquence: si un prédateur dévore l’une de ses extrémités, le céphalopode risque de ne pas s’en rendre compte de suite. Même si son tentacule va se régénérer et repousser, c’est tout de même gênant…

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.