Passer au contenu principal

La saison de volleyball est bien lancéeLes «remplaçants» ont écrit l’histoire d’un derby haut en émotion

Privé de quatre joueurs en quarantaine, le LUC a fait de la résistance avant de céder face à un Chênois plus complet. Adrien Prével et Jovan Djokic n’ont pas été les seuls à se mettre en évidence.

Adrien Prével, le capitaine du LUC, a souvent fait des misères au bloc de Chênois (ici Rey et Radic).
Adrien Prével, le capitaine du LUC, a souvent fait des misères au bloc de Chênois (ici Rey et Radic).
Jérôme Schneider

C’était un derby, un match forcément particulier, encore plus par temps de pandémie. À Sous-Moulin, les gradins étaient masqués et les babines retroussées, surtout celles des volleyeurs locaux, survoltés mais sous pression. En face, Adrien Prével avait les crocs – ce qui est plutôt son état normal! – et le LUC, décimé par le forfait de quatre joueurs en quarantaine, faisait contre mauvaise fortune bon cœur. Bref, ce fut un match palpitant, à l’issue en trompe-l’œil mais aux vérités bien établies. Cette saison, c’est en tenant le haut du filet que les deux rivaux lémaniques vont continuer leur bras de fer.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.