Passer au contenu principal

CoronavirusLes restaurateurs bernois descendent dans la rue

Les restaurateurs disent comprendre les mesures de lutte contre la propagation du Covid-19 mais soulignent que les changements «constants» en la matière sont difficilement gérables pour la branche.

Samedi, les restaurateurs bernois ont demandé aux autorités de prendre des mesures, qui ne changent pas constamment.
Samedi, les restaurateurs bernois ont demandé aux autorités de prendre des mesures, qui ne changent pas constamment.
KEYSTONE/PETER SCHNEIDER

En ville de Berne, plus de 100 restaurateurs bernois manifestaient samedi leur mécontentement face aux mesures de lutte contre le coronavirus en «constante évolution». Des bistrots sont restés fermés en guise de protestation.

Dans plusieurs endroits du centre-ville, les restaurateurs bernois ont fait du bruit en tapant sur des ustensiles de cuisine. «Comment pouvons-nous encore payer notre loyer?», pouvait-on lire sur l’une des bannières.

Quelque 140 restaurateurs et sympathisants ont répondu à l’appel du «Kollektiv Gastrostreik Bern». Certains bars sont restés fermés samedi en guise de protestation – les organisateurs n’ont pas pu donner de chiffres.

Dans une lettre ouverte, les organisateurs ont dit comprendre les mesures de lutte contre la propagation du Covid-19. Mais ils ont souligné que les changements «constants» en la matière sont difficilement gérables pour le secteur de la restauration.

Trancher de manière claire

Selon eux, les autorités devraient trancher de manière claire: soit elles ferment complètement les établissements tout en les indemnisant, soit elles définissent des mesures «raisonnables» qui permettent de travailler dans des conditions «décentes». En outre, ils demandent que les travailleurs dont les salaires mensuels sont inférieurs à 4000 francs soient indemnisés à 100% lorsqu’ils sont mis au chômage partiel.

La gastronomie est un secteur où les salaires sont bas et les temps partiels nombreux. Toucher le 80% de son salaire n’est pas suffisant, selon les représentants de la branche.

En concertation avec la Ville et afin de respecter les règles en vigueur, les manifestants se sont réunis en plusieurs groupes de 50 personnes devant la gare avant de se disperser dans plusieurs endroits de la capitale fédérale.

Pour mémoire, sauf si la situation sanitaire d’un canton permet une exception à la règle, les restaurants et les bars de Suisse devront fermer dès 19 heures à partir de ce samedi comme annoncé par le Conseil fédéral vendredi.

ATS/NXP