Passer au contenu principal

ClassiqueLes salles de concert et les églises sortent du silence

La cathédrale et l’église St-François reprennent leurs récitals d’orgue, tandis que le Casino de Montbenon héberge les premiers projets reportés.

Tommaso Mazzoletti, jeune organiste italien, vient de terminer ses études à la HEMU de Lausanne. Le titulaire des orgues de Gland et Vich joue la musique de Pietro Alessandro Yon le 3 juillet à la cathédrale de Lausanne.
Tommaso Mazzoletti, jeune organiste italien, vient de terminer ses études à la HEMU de Lausanne. Le titulaire des orgues de Gland et Vich joue la musique de Pietro Alessandro Yon le 3 juillet à la cathédrale de Lausanne.
DR
À la salle Paderewski, Cedric Pescia joue en duo de pianos avec Philippe Cassard le 3 juillet et le 4 dans «La disparition» d’après Georges Perec.
À la salle Paderewski, Cedric Pescia joue en duo de pianos avec Philippe Cassard le 3 juillet et le 4 dans «La disparition» d’après Georges Perec.
Uwe Neumann
Benjamin Righetti reprend dès le samedi 3 juillet à 12 h les Concerts du marché aux orgues de St-François à Lausanne.
Benjamin Righetti reprend dès le samedi 3 juillet à 12 h les Concerts du marché aux orgues de St-François à Lausanne.
LDD
1 / 5

On n’ira pas encore jusqu’à parler de retour à la normale, mais au moins d’une amorce. La musique classique vivante et en public refait officiellement son apparition dès ce lundi 15 juin en ville de Lausanne, mais surtout à partir du premier week-end de juillet. Entre reprise d’un programme prévu depuis longtemps, occasion heureuse ou report programmé de haute lutte, chaque situation est particulière, compliquée à mettre en œuvre, mais illustre la volonté de certains organisateurs de ne pas attendre la rentrée prochaine pour sonner la fin de ce très long carême musical.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.