Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

Financement de la politique suisseLes sénateurs acceptent de se soumettre à plus de transparence

Les liens entre les parlementaires et les lobbyistes devraient être plus clairs, ainsi que la provenance des financements pour les campagnes des partis. C’est ce que souhaitait l’initiative populaire, et les parlementaires ont entendu cette réclamation, en proposant un contre-projet indirect. (image d’illustration)

Transparence pour tout le monde

Retrait de l’initiative en vue

Manque de prescriptions critiqué

ATS

3 commentaires
Trier:
    BoTaNiC

    Genève devrait s'en inspirer.

    On pense au refus de la droite politique au Grand Conseil, d'un projet de loi (soumis par la gauche), visant à abolir les acceptations d'avantages au sein des élus.