Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

Crise environnementaleLes Suisses veulent faire réparer leurs objets défectueux

Un Repair Café à Suhr, dans le canton d’Argovie.

Réduire l’utilisation des ressources

ATS

14 commentaires
Trier:
    claude-alain

    le prix des pièces est basé sur un calcul dit "de la valeur perçue par le client"; une pièce élégante mais peu solide sera vendue plus cher qu'une pièce solide "rustique". Une pièce indispensable sera vendue plus chère qu'une pièce facultative.

    C'est pour cela qu'un pare-choc en plastic de BMW coûtera facilement 1000,.- alors que son prix de fabrication est de 50.-.

    Tant que la loi ne sévira pas contre ce que l'on appelle du vol (voir la loi suisse), la réparation restera très chère.