Passer au contenu principal

Pas de deuxième vague en ChineLes touristes chinois se ruent sur Wuhan, l’ancienne ville martyre

Berceau de l’épidémie, la mégalopole est devenue une destination prisée des vacanciers et une vitrine du régime, qui vante la supériorité de son modèle sanitaire.

Les touristes chinois ont pris d’assaut les ferries sur le fleuve Yangtsé, au large de Wuhan, durant les vacances d’octobre de la fête nationale.
Les touristes chinois ont pris d’assaut les ferries sur le fleuve Yangtsé, au large de Wuhan, durant les vacances d’octobre de la fête nationale.
Getty Images

Déserté au plus fort du confinement, l’aéroport international de Wuhan a repris son activité habituelle, et les visiteurs venus de tout le pays se pressent de nouveau à ses portillons. À la sortie du hall des bagages, deux gardes sont censés vérifier les codes QR de chaque arrivant, mais ils semblent plus préoccupés par leur propre smartphone, signe de la décontraction des Wuhanais en cet automne.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.