Passer au contenu principal

Place d’Armes à Yverdon Les travaux préliminaires de la rue des Remparts sont reportés d’un an

La crise du Covid-19 a impacté le calendrier initialement annoncé pour le réaménagement de la place d’Armes. La Ville d’Yverdon travaille à un nouvel échéancier.

Le futur parking souterrain comprendra 1000 places.
Le futur parking souterrain comprendra 1000 places.
JEAN-PAUL GUINNARD

À cause du nouveau coronavirus, Yverdon retarde sa mue. Le vaste chantier de la place d'Armes, qui vise à enterrer le parking actuel – situé entre la gare et le cœur historique de la cité thermale – et créer un parc végétal, devait démarrer après Pâques. La crise sanitaire en a décidé autrement. «La première phase du réaménagement nécessite la rénovation des réseaux primaires sous la rue des Remparts, détaille la Ville dans un communiqué. La pandémie du Covid-19 a stoppé net le calendrier des opérations. Dès la mi-mars, les travaux préparatoires et les constats sur les biens-fonds voisins ont été interrompus.»

Lors d’une première évaluation de l’impact de la pandémie sur le projet de la place d’Armes, la Municipalité a décidé que les travaux de rénovation des canalisations de la rue des Remparts étaient reportés au printemps 2021, poursuivent les autorités. Cette phase devrait durer une quinzaine de mois. «Le virus est toujours là et nous voulions aussi donner de l’air aux commerçants qui, après avoir été sévèrement impactés, doivent reprendre leur souffle, explique Jean-Daniel Carrard, syndic d’Yverdon. Nous ne voulions pas compliquer l’accès à leur magasin.»

Nouveau calendrier

Les services de la Ville travaillent actuellement à la mise à jour du calendrier de l’ensemble des travaux du projet place d’Armes. Malgré le retard, la date d’inauguration du parking prévue à 2025 reste inchangée. «Dans les faits, nous nous attendons à avoir des oppositions lors de la mise à l’enquête qui sera faite d’ici à la fin de l’année, reprend l’édile. Il faudra probablement expliquer, débattre et convaincre. Cela peut prendre un peu plus de temps.»