Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

[13/42] À Vaud l’eauLes Vaudois accusaient Genève de faire monter le niveau du Léman

Vue ici côté Rhône, la Machine hydraulique de Genève au XIXe siècle (au centre). Dès 1708, elle alimente les fontaines de la ville grâce à un système de pompes mues par le courant du fleuve sortant du lac. Elle a été agrandie depuis, et la digue amenant l’eau aux roues motrices, notamment, provoque la colère des Vaudois qui y voient un frein à l’écoulement du Léman. La gravure (vers 1885, d’après un modèle de 1837) montre comment différents obstacles, comme des claies pour la pêche, encombrent le lit du Rhône. À gauche, on remarque les lavandières au travail dans un bateau-lavoir.

«L’aspect chaotique de la rade frappe le voyageur qui gagne Genève par le lac au XVIIIe siècle.»

Yariv Britschgi, historien
Une vue de Genève prise des Eaux-Vives, donc côté lac, rive gauche, vers 1780. La rade, à la fois port, élément nourricier (eau, poissons) et source de force motrice, joue également un rôle stratégique. Elle est protégée par des rangées de pieux et des estacades qui en gardent l’entrée. Autant d’obstacles à l’écoulement des hautes eaux, aux yeux des Bernois puis des Vaudois.

Les inondations de «l’année sans été»

«La grève qui jadis garantissait les propriétés riveraines a disparu partout, l’eau engloutit le terrain escarpé sur lequel existent les vignes, elle envahit et couvre les prés, les champs, les chemins de communication.»

Rapport d’Edmond Davall au Grand Conseil vaudois sur l’exhaussement du niveau du Léman, 1843

«Quand le robinet d’un tonneau est fermé partiellement, il s’écoule moins de vin que quand il est tout ouvert.»

François-Alphonse Forel, naturaliste et limnologue vaudois

Nouveaux barrages

4 commentaires
Trier:
    Nora

    Félicitations pour cette série d’articles! Bravo.