Passer au contenu principal

En attendant les annonces du Conseil d’EtatFermera, fermera pas? Vaud joue encore la montre

Depuis dimanche soir, la restauration, l’esthétique, la coiffure, la culture et le sport redoutent que le Canton n’imite ses voisins et les oblige à fermer. Prise de pouls.

Rebelote? Combien de jours ou d’heures avant que ce genre de petit mot ne refleurisse comme au printemps  dans les vitrines des commerces vaudois?
Rebelote? Combien de jours ou d’heures avant que ce genre de petit mot ne refleurisse comme au printemps dans les vitrines des commerces vaudois?
keystone-sda.ch

Tic-tac… Les Vaudois sont suspendus à leurs smartphones, guettant une communication du Conseil d’État. Toute une frange de la société retient son souffle et s’inquiète de la mise en place de mesures comparables à celles de nos voisins valaisans, genevois ou neuchâtelois. Lundi, à l’issue d’une séance extraordinaire, le gouvernement cantonal a indiqué dans une note aux médias qu’il communiquera ses décisions «en principe» mercredi. Finalement, les mesures seront annoncées ce mardi en fin d’après-midi. Une attente difficile.

«Je suis consciente que la situation est grave, mais fermer trois semaines, est-ce que ça sert vraiment à quelque chose?»

Amalia Pelliccione, coiffeuse

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.