Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

En attendant les annonces du Conseil d’EtatFermera, fermera pas? Vaud joue encore la montre

Rebelote? Combien de jours ou d’heures avant que ce genre de petit mot ne refleurisse comme au printemps  dans les vitrines des commerces vaudois?

«Je suis consciente que la situation est grave, mais fermer trois semaines, est-ce que ça sert vraiment à quelque chose?»

Amalia Pelliccione, coiffeuse

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.

S'abonnerSe connecter