Passer au contenu principal

Élections communalesLes vert’libéraux veulent innover à Lausanne

Fort de ses derniers succès électoraux, le parti part seul et a de l’ambition

Les affiches des candidats vert’libéraux à la Municipalité de Lausanne, Virginie Cavalli et Mathias Paquier
Les affiches des candidats vert’libéraux à la Municipalité de Lausanne, Virginie Cavalli et Mathias Paquier
dr

Les vert’libéraux ont réalisé un bon score lors des élections fédérales de 2019. C’est donc avec une certaine ambition qu’ils abordent les communales de mars 2021. Ce jeudi, la section du «Grand-Lausanne» a présenté son programme et ses candidats.

Dans la capitale, les vert’lib partent à l’assaut du Conseil communal avec une liste de 40 noms. Un record pour eux. Ils espèrent doubler leur représentation pour la prochaine législature. Actuellement, le parti ne compte que quatre conseillers communaux à Lausanne. Les vert’libéraux lancent également deux candidats, Virginie Cavalli et Mathias Paquier dans la course à la Municipalité.

«Innovation»

Le maître-mot chez eux est «innovation». «À Lausanne, sur les questions de mobilité, la gauche et la droite ont des positions arrêtées. Nous, nous avons une vision innovante», indique Mathias Paquier. Son parti veut «démocratiser» l’accès à la mobilité électrique, notamment en multipliant les bornes de recharge.

Les vert’lib prônent également une «innovation collaborative» en créant des «urban-lab». Autrement dit, ils souhaitent que les services communaux profitent de la présence des hautes écoles afin de trouver «les solutions de demain». Le développement de «fermes urbaines» et de «coopératives solaires» sont également au programme.

Fin de l’alliance avec le PDC

En 2015, les vert’libéraux avaient fait liste commune avec le PDC, devenu récemment le Centre. Ils avaient tout juste atteint le quorum, fixé à 5% des voix. Cette fois, ils partent seuls, même si leur liste accueille deux représentants du Parti pirate. «Nous n’avons aucun problème avec le PDC, assure Mathias Paquier. Mais on a vu ces dernières années que l’identité vert’libérale apporte des succès électoraux. Le parti a pris de l’envergure.»

Les vert’lib espèrent aussi prendre de «l’envergure» dans la couronne lausannoise. Ils présentent des candidats à Épalinges, au Mont-sur-Lausanne, à Crisser, à Bussigny, à Renens et à Prilly.

9 commentaires
    Berney

    veulent innover à coup de taxes et emm.. encore un peu plus les gens qui doivent prendre leurs véhicules pour aller bosser , jamais je voterai verts et PS