Passer au contenu principal

Gastronomie et vinsLes vignerons solidaires des cafetiers

La Fédération vaudoise des vignerons dit son soutien au milieu de la gastronomie.

Les vins écoulés dans les restaurants et cafés, fermés depuis le 4 novembre, restent dans les caves des vignerons.
Les vins écoulés dans les restaurants et cafés, fermés depuis le 4 novembre, restent dans les caves des vignerons.
Tages-Anzeiger/Urs Jaudas

Alors que les 1000 bons de l’Office des vins vaudois ont tous trouvé preneur en quarante-huit heures – le consommateur payait 80 francs pour un achat de 100 francs auprès d’un vigneron vaudois – et que le Canton s’apprête à lancer sa deuxième opération WelQome, la Fédération vaudoise des vignerons (FVV) dit son soutien aux tenanciers de cafés-restaurants et d’œnothèques, fermés depuis le 4 novembre pour cause de pandémie.

Période supérieure pour le chiffre d’affaires

Ses président et vice-président, François Montet et Gilles Cornut, demandent que soient évalués «objectivement» les avantages et les inconvénients d’une telle fermeture généralisée, dans cette période de fin d’année «supérieure sur le plan du chiffre d’affaires» pour les restaurateurs; et par effet de cascade également pour les vignerons fournisseurs.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.