Passer au contenu principal

Vignoble intercantonal en vueLes vins du Vully professionnalisent leur direction

Dès le mois de mars, Joanna Rouiller sera la première directrice de l’Interprofession des vins du Vully.

Directrice des vins du Vully à 30%, Joanna Rouiller est entourée par Claude Besson (vice-président), Jean-Pierre Mathys (secrétaire) et Jean-Daniel Chervet (président).
Directrice des vins du Vully à 30%, Joanna Rouiller est entourée par Claude Besson (vice-président), Jean-Pierre Mathys (secrétaire) et Jean-Daniel Chervet (président).
DR

«Les besoins sont de plus en plus nombreux de toutes parts. Que ce soit des demandes de partenariat avec des organisateurs de manifestations régionales, des contacts avec Terroir Fribourg ou avec les structures du tourisme. On arrivait à la limite pour un comité amateur et cela devenait pesant.» Président de l’Association interprofessionnelle des vins du Vully (AIVV), Jean-Daniel Chervet pourra bientôt déléguer plusieurs tâches à Joanna Rouiller, nommée première directrice de l’AIVV, dès mars 2021.

«On arrivait à la limite pour un comité amateur et cela devenait pesant.»

Jean-Daniel Chervet, président de l’AIVV

Vivant dans la région et née en 1993, la spécialiste en communication et tourisme travaillera à 30% pour l’AIVV, qui réunit les associations des vignerons (producteurs de raisins) et des encaveurs (transformation et commercialisation des vins) du Vully fribourgeois et vaudois. Près de cent vignerons font partie de la première et 24 caves composent la seconde. Plus petite des régions viticoles suisses, l’AOC Vully s’étend sur 150 hectares. Plus de 95% des vins du Vully sont embouteillés et commercialisés par les encaveurs, dans de petites structures familiales.

Cotisations doublées

«Dès 2019, une profonde réflexion a été lancée afin de créer une structure solide et de professionnaliser le fonctionnement de l’association», communique l’AIVV. Pour financer le poste de travail mis au concours fin 2020, les membres ont consenti au doublement de leurs cotisations.

Naturellement, l’objectif de cette professionnalisation est, in fine, de mieux placer les vins du Vully et de développer les ventes. «Cette nouvelle structure est unique et inédite pour une petite interprofession comme la nôtre», conclut le président.