Passer au contenu principal

PsychologieLes visioconférences nous épuisent

Omniprésent à l’ère du coronavirus, ce moyen de communication a le défaut de fatiguer notre cerveau et d’appauvrir nos échanges.

Parmi les effets à redouter, le sentiment d’isolement qui suit la discussion.
Parmi les effets à redouter, le sentiment d’isolement qui suit la discussion.
iStock

On pensait la méthode provisoire, un plan B bien pratique mais pas terrible qui ne servirait que quelques jours. Mais depuis le mois de mars les visioconférences sont devenues le lot quotidien de millions d’individus de par le monde. Et, au vu de l’évolution lente de la pandémie, ce moyen de communication risque bien de perdurer en 2020.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.