Passer au contenu principal

Portrait de John FustL’espion repenti est devenu le cerveau de la bande

Alors qu’il pensait se mettre au service du Canada, John Fust a été rappelé par la Suisse pour devenir un entraîneur à succès, aujourd’hui au Lausanne Hockey Club.

Entraîneur de l’année en 2011, puis sauveur du Lausanne Hockey Club, John Fust a fait le choix de la formation des jeunes, notamment pour offrir un cadre stable à sa famille, établie ici à Reverolle, au-dessus de Morges.
Entraîneur de l’année en 2011, puis sauveur du Lausanne Hockey Club, John Fust a fait le choix de la formation des jeunes, notamment pour offrir un cadre stable à sa famille, établie ici à Reverolle, au-dessus de Morges.
CHRISTIAN BRUN

Chaque matin aux aurores, l’automobiliste qui descend du pied du Jura en direction de Morges a le regard attiré par le même spectacle. Celui d’une silhouette pourtant bien charpentée au bout d’une laisse en train de se faire tirer par son chien façon ski nautique. «M’occuper de «Riley» demande plus d’attention qu’une équipe de hockey complète», plaisante John Fust au retour de sa sortie quotidienne entre Apples et Reverolle, son havre de paix. «J’ai dans le sang mes deux pays, la Suisse et le Canada, mais quand je me lève – toujours très tôt – et que je découvre ce qui s’offre à ma vue, les paysages à couper le souffle, le calme et la sérénité, je me répète à chaque fois que c’est prodigieux de bénéficier d’un cadre pareil pour voir grandir ses enfants. Avant de nous établir ici, nos valises étaient prêtes en permanence et, même si je n’ai pas souvent été viré, se fixer quelque part est une chose dont j’avais besoin… même si je suis tout le temps sur la route!»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.