Passer au contenu principal

Présidentielle américaineL’espoir et la colère à Philadelphie

Manifestants pro- et anti-Trump étaient massés vendredi devant le bâtiment où sont décomptés les bulletins de vote pouvant offrir la Maison-Blanche à Joe Biden.

Mitchell Owens, un militant pro-Biden, et Hemu Khan, un supporter de Trump, débattent dans les rues de Philadelphie.
Mitchell Owens, un militant pro-Biden, et Hemu Khan, un supporter de Trump, débattent dans les rues de Philadelphie.
Jean-Cosme Delaloye

Sharonda Brown danse avec son panneau «Chaque vote est sacré» sur les rythmes électroniques d’une jeune DJ dans les rues de Philadelphie. La retraitée noire participe en ce vendredi à un rassemblement devant le centre de convention de la ville où sont dépouillés les bulletins de vote de Philadelphie susceptibles de propulser Joe Biden vers la Maison-Blanche. Leur message est clair: «Comptez tous les bulletins.» Sharonda a voté par correspondance, un procédé décrié par Donald Trump, et s’inquiète que sa voix ne soit pas prise en compte.

Après avoir été le théâtre d’émeutes raciales la semaine dernières, la grande ville de Pennsylvanie s’est retrouvée au cœur d’une intense bataille électorale, politique et juridique dont l’enjeu n’est autre que la présidence des États-Unis. Bastion démocrate, Philadelphie a massivement voté pour Joe Biden et l’a fait par correspondance en raison de la pandémie. Grâce à cette ville à majorité noire, le candidat démocrate a dépassé Donald Trump en Pennsylvanie et s’est retrouvé en ballottage très favorable pour la Maison-Blanche. L’anxiété de Sharonda est teintée de joie. «Je serai encore plus contente quand Joe Biden sera déclaré vainqueur!»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.