Passer au contenu principal

Des préservatifs en Afrique pour «sauver» la Suisse….

Cristina Gaggini, directrice romande d'Economiesuisse, estime qu'après le 9 février où on s'est tiré une balle dans le pied, on pourrait se tirer une balle dans la tête avec l'initiative d'Ecopop.

L'association Ecologie et Population (Ecopop) a déposé une initiative dont les conséquences sur la prospérité de la Suisse sont décriées.
L'association Ecologie et Population (Ecopop) a déposé une initiative dont les conséquences sur la prospérité de la Suisse sont décriées.
Keystone

L’après 9-février ne fait que commencer. Respecter le verdict populaire tout en préservant la voie bilatérale relève de la quadrature du cercle. Et voilà qu’une initiative encore plus radicale s’approche à grands pas: «Halte à la surpopulation – Oui à la préservation durable des ressources naturelles». A lui seul, le titre en dit long sur les intentions du mouvement Ecopop. Une fois de plus, le bouc émissaire est tout trouvé : l’étranger.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.