24 heures, l'actualité en direct: politique, sports, people, culture, économie, multimédia
La Une | Vendredi 23 août 2019 | Dernière mise à jour 07:37

Roland-Garros: la bérézina pour les Suisses avant la déroute au Mondial?

SportAlors que Wawrinka et Federer n'hésitaient pas à jouer les matamores de la raquette en affichant étourdiment leurs ambitions urbi et orbi, ils ont prématurément et piteusement mordu l’ocre Porte d’Auteuil.

Après sa victoire en finale de Monte-Carlo contre Federer, Wawrinka avait annoncé pourvoir gagner Roland-Garros.

Après sa victoire en finale de Monte-Carlo contre Federer, Wawrinka avait annoncé pourvoir gagner Roland-Garros. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Je peux gagner Roland Garos, clamait sans complexe Wawrinka, considéré comme l’outsider de choc. Je suis en grande forme, mon jeu est en place. Et les journalistes de surenchérir à l'envi, couvrant le Vaudois de fleurs. Certes, comparé à ceux que devaient affronter les autres favoris du top, il avait hérité, pour son premier tour, de l’adversaire le plus difficile en la personne de Garcia-Lopez. Mais l’Espagnol n’était paraît-il pas de taille à menacer sérieusement le valeureux Helvète.

Prétentieux, ce dernier n’hésitait pas à traiter le solide et coriace Ibère par-dessus la jambe. Je le connais bien, je l’ai déjà battu, son tennis me convient, se rengorgeait-il. Résultat, loin du bal illico presto pour Stanimal, errant misérablement sur le court dès l’entame de son duel.

Son pote Federer ne devait pas tarder à connaître pareille humiliation en nous jouant, lui, le colosse au pied d’argile. Il est vrai qu’il a du mal à briller depuis quelque temps, mais quand même. Il a suffi que le malheureux Rodgeur, alors en position idéale pour espérer enlever le morceau, rate un smash que le plus naze du circuit eût réussi les doigts dans le nez, pour paumer ensuite inéluctablement et lamentablement son duel face au redoutable Letton Gulbis.

La statistique footballistique qui tue

Du coup je me disais vivement le Mondial pour me remonter le moral, étant donné que les spécialistes helvétiques du crampon ne cessent de nous vanter une équipe de derrière les fagots. Mais funérailles, nos footeux ne sont pas sortis de l’auberge. Selon une statistique de Goldman Sachs, la Suisse a …0,4 % de chances d’être sacrée au Brésil. Pire, selon toute vraisemblance, elle ne passera même pas le premier tour. Et son dernier match remporté chichement contre le Pérou avant de s’envoler pour le Brésil n’incite guère à l’optimisme béat.

Maigre consolation, la France n’est pas beaucoup mieux lotie, puisque la banque évalue ses possibilités à …0,8%. Goldman Sachs n’a évidemment pas la science infuse. Il y a quatre ans en Afrique du Sud ils voyaient, comme aujourd’hui, le Brésil rafler la mise et les Espagnols en troisième position.

Du Corneille à l’envers

Mais bref. Pour en revenir aux Bleus et Rouges, ils se tiennent aussi question tennis. Comme d’habitude les Français nous ont fait du Corneille à l’envers. Jugez plutôt: ils partirent 28 mais, manquant singulièrement de ressort, il n’y en a plus qu’un en arrivant au port… Et encore ne s’agit-il que des quarts de finale pour Monfils! Qu’importe. Pour ses compatriotes en extase, la victoire du rescapé de l’hécatombe sur le bourreau de Stan The Man relève du formidable exploit.

La preuve ? Les commentaires de Leconte dans l’émission à son avantage sur Eurosport. Selon lui Gaël a été monstrueux, impérial, a joué à la perfection, c’est un extraterrestre, un gars hors du commun, hallucinant, phénoménal, le seul joueur qui l’a fait vibrer. En d’autres termes, un mutant.

Le risque de prendre perpette

Et cette pluie de superlatifs ridicules pour un joueur actuellement classé au 28e rang, dont les titres de gloire se résument à la portion congrue: cinq victoires dans des tournois mineurs, demi-finaliste à Roland Garros en 2008 et finaliste en Coupe Davis en 2010. Carrément pathétique face au palmarès des Federer (que l’arrogante bande du Riton a déjà grossièrement balancé aux oubliettes), Nadal, Djokovic, Murray ou Wawrinka.

Je reconnais toutefois que Monfils se montre bluffant à l’occasion. Et à considérer un Hexagone en lévitation alors que son pur-sang n’a jusqu’ici passé que quatre tours, je ne vous raconte pas si j’angoisse à l’idée qu’il puisse remporter cette édition 2014. Surtout que le brave Gaël est prétendument arrivé à Paris tourmenté par une douleur à la cheville droite. De quoi sublimer au-delà de l’imaginable une éventuelle victoire.

Donc, je le répèterai jamais assez, après les 31 ans de dithyrambes déments que nous a valu le triomphe de Noah en 1983, sûr qu’on prendra perpette par le biais des médias tricolores déchaînés. Début de réponse dès cet après-midi.


Edmée Cuttat, journaliste, a été rédactrice en chef adjointe de la Tribune de Genève pendant 15 ans, quotidien au sein duquel elle a aussi dirigé de nombreux magazines culturels. Fan de cinéma et également férue de sport, elle en aime plus particulièrement l’aspect psychologique et sociologique. Sorte de caricaturiste de la plume, elle parle de sport en grossissant le trait, à travers des coups de griffe qu’elle réserve aux stars notamment du football et du tennis.

Créé: 04.06.2014, 11h20

Galerie photo

Roland-Garros 2014 en images

Roland-Garros 2014 en images Du 25 mai au 8 juin, Roland-Garros se déroule à Paris. Découvrez tout le tournoi en images.

Articles en relation

Dans la victoire, tout n'est pas rose pour la Nati

Mondial 2014 La victoire obtenue à Lucerne lundi devant le Pérou (2-0) lors de l'ultime match avant le Mondial ne balaie pas toutes les inquiétudes. Plus...

Fin de série pour Roger Federer à Roland-Garros

Tennis Pour la première fois depuis 2004, le Bâlois ne participera pas aux quarts de finale de Roland-Garros, après sa défaite dimanche face au Letton Ernests Gulbis. Plus...

L'affreux trou noir de Stan Wawrinka

Roland-Garros Vainqueur de l'Open d'Australie en janvier, le Vaudois s'est totalement liquéfié lundi au 1er tour de Roland-Garros. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 22 août 2019
(Image: Bénédicte ) Plus...