24 heures, l'actualité en direct: politique, sports, people, culture, économie, multimédia
La Une | Dimanche 18 août 2019 | Dernière mise à jour 10:51

Les femmes, levier primordial de la croissance économique

«Womenomics»Notre chroniqueuse Julie Wynne se penche sur la théorie «Womenomics» et sur le rôle majeur que les femmes ont à jouer dans la croissance économique.

La mixité des genres au sein des entreprises ne pourra être que bénéfique pour toutes les parties.

La mixité des genres au sein des entreprises ne pourra être que bénéfique pour toutes les parties. Image: (photo d'illustration)/AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Plutôt que d’avoir un débat passionné sur les raisons de promouvoir les carrières féminines en ayant un discours basé sur les valeurs et le droit à l’égalité entre hommes et femmes, n’hésitons pas à mettre en avant des arguments purement économiques.

Plusieurs s’y essaient car face aux chiffres les entreprises se laissent plus facilement convaincre de prendre des mesures de promotion des carrières féminines. Paul Vanderbroeck - consultant auteur du récent «Leadership Strategies for Women: Lessons from Four Queens on Leadership and Career Development» - indiquait lors du dernier déjeuner-discussion de la Women’s Business Society, qu’il est plus efficace de traiter de la promotion des femmes d’un point de vue économique plutôt que d’y apporter une réflexion idéaliste.

En effet, le monde des entreprises adopte souvent une approche principalement orientée vers le bénéfice et se laisse moins convaincre par les seuls arguments d’égalité entre les sexes. Or à vouloir allier les deux types d’arguments, les aspects économiques s’effacent et perdent leur impact.

Laissons donc de côté l’enjeu féministe et concentrons-nous sur l'enjeu économique liés à la mixité des genres aux postes dirigeants.

La théorie «Womenomics»

En 2009, Claire Shipman et Katty Kay, deux journalistes, ont publié un livre intitulé «Womenomics: Write your own rules of success». Cet ouvrage traite des raisons pour lesquelles les femmes constituent un levier primordial de croissance pour l'économie de demain et de rentabilité pour les entreprises. Il explique également comment chaque femme doit se rendre compte de sa valeur d’un point de vue économique afin d’optimiser sa carrière.

Ce livre a suscité un grand intérêt et a même donné le nom à cette nouvelle théorie, «Womenomics», qui postule que les femmes jouent un rôle majeur dans la croissance économique.

Dans le même registre, le livre d’Avivah Wittenberg-Cox, «Why Women Mean Business: Understanding the Emergence of Our Next Economic Revolution», offre une analyse internationale solide et documentée, associée à une méthodologie simple de mise en œuvre incluant des éléments pratiques pour mieux cibler les femmes, que ce soit pour mieux leur vendre, mieux les employer ou mieux les promouvoir dans l'entreprise.

«Notre but est de favoriser l’émergence et de contribuer à construire un nouveau type de leadership "bilingue" qui maximise les capacités des hommes et des femmes en reconnaissant les avantages concurrentiels de nos compétences et de nos natures complémentaires».

«Natures complémentaires»

Ainsi les femmes représentent actuellement environ 60% des diplômés en Europe et décident de 80% des achats de biens de consommation aux Etats-Unis. En outre, des études, comme celle de la société de consulting Catalyst, montrent que parmi les 500 plus grandes entreprises classées par le magazine Fortune, celles qui ont le plus de femmes dans leurs équipes de direction ont les taux de rentabilité les plus élevés.

Ces données traduisent l'importance économique et financière des femmes, Non que les femmes soient meilleures que les hommes, mais simplement parce que la mixité sociale doit être traduite par une mixité au sein des entreprises et de leurs organes dirigeants. Une situation qui reflète le monde et les marchés dans lesquels les sociétés agissent. Or, à l’heure actuelle, les hommes sont toujours beaucoup plus nombreux à la tête des entreprises et dans leurs conseils d’administration.

Avantages naturels

Depuis deux ans, plusieurs pays ont fait des «Womenomics» un fondement de leur stratégie pour renouer avec la croissance. L’OCDE a estimé qu’annuler d’ici 2030 les écarts de taux d’emploi entre les femmes et les hommes permettrait d’accroître le PIB potentiel des pays développés de 12 points (0,6 point de croissance en plus par an).

Ainsi la promotion des carrières féminines devrait entrer dans le programme de toute entreprise. D’une part, cela leur permettra de ne pas perdre une partie du «talent pool» qui est disponible avec toutes les femmes qualifiées qui sont sur le marché ainsi que de réussir à cibler encore et toujours mieux, grâce aux dirigeantes, les consommatrices qui gèrent souvent le porte-monnaie des ménages.

En outre, dans une période de crise où les organisations doivent être transformées et de nombreux changements mis en place, il est important de valoriser les compétences pour lesquelles les femmes sont souvent réputées avoir un avantage naturel tels que l’empathie, l’ouverture, l’intégrité et l’authenticité.

La mixité des genres au sein des entreprises ne pourra être que bénéfique pour toutes les parties. Si on arrive ensuite à imposer comme valeur sociétale l’égalité entre hommes et femmes, ce sera gagné!


Booster sa carrière n’est pas une sinécure. Julie Wynne en sait quelque chose. Cette avocate suisse et mexicaine, exerçant à Genève a choisi l’action. Présidente de la Women’s Business Society, créée en 2012, elle s’intéresse aux jeunes professionnelles dans les secteurs de la vie économique, juridique, politique et sociale. Elle participe également au programme de mentorat mis sur pied par l’université de Genève. Curieuse, engagée, sportive, Julie Wynne est également une passionnée de culture. Depuis 2010, elle est jeune déléguée d’Opera Europa, l’organisation des compagnies et festivals d’opéra professionnels en Europe..

Créé: 18.06.2014, 17h58

Articles en relation

Elles congèlent leurs ovocytes et boostent leur carrière

Fécondation in vitro Aux Etats-Unis, de plus en plus de femmes ont recours à la congélation d'ovocytes. En attendant de trouver l'âme sœur, elles se concentrent sur leur avenir professionnel. Plus...

Les femmes leaders ne méritent pas d'être traitées d'«autoritaires»

Egalité Lancée en mars, la campagne «Ban Bossy» vise à sensibiliser le grand public sur l’image négative que renvoient les femmes qui occupent des postes à responsabilité, souvent traitées d’autoritaires. Plus...

TEDWomen, place à des femmes inspirantes

Depuis 25 ans, la conférence américaine TED (Technology, Entertainment, Design) rassemble des esprits brillants dans leur domaine pour partager leurs idées avec le monde. C’est un événement annuel où les plus grands talents internationaux sont invités à partager leurs passions. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.