Passer au contenu principal

Oh My God, faire du vélo

Notre chroniqueuse basée à Boston s'est essayée au vélo. Une expérience mémorable à tous points de vue!

Rouler à vélo, en plein de Boston, ce n'est pas toujours une partie de plaisir.
Rouler à vélo, en plein de Boston, ce n'est pas toujours une partie de plaisir.
Keystone

«Faire du vélo», pour moi, c’était une esthétique. Un mythe du Beau et du Léger. C’était une jupe s’envolant dans les premières feuilles jaunies et l’ombre corail des derniers jours d’été, des paniers sur le guidon chargés de vin rouge, une baguette et du brie pour le pique-nique au bord de l’eau. Des clins d’œil essoufflés aux feux rouges, les joues rosies par l’effort. C’était une bicyclette vintage avec une petite sonnette en métal argenté et une scelle en cuir brut brunie par le temps. Donc quand on m’a dit : «girl, you should get a bike !», j’ai pensé «porque no, after all».

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.