Passer au contenu principal

La Suisse unie contre les initiatives de gauche

La directrice romande d'economiesuisse Cristina Gaggini réfute l'analyse selon laquelle la Suisse est systématiquement divisée. Le Gripen ou le salaire minimum ont notamment fait l'unanimité contre eux.

En ce dimanche de votation du 18 mai, certains observateurs s’empressent de déclarer que le pays est fracturé, profondément divisé. Certes, au sujet des Gripen la carte de la Suisse est – à quelques nuances près – à l’exact opposé de celle qui a marqué les esprits le 9 février dernier. Mais de là à y voir un pays démembré…

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.