24 heures, l'actualité en direct: politique, sports, people, culture, économie, multimédia
La Une | Lundi 16 septembre 2019 | Dernière mise à jour 06:14

Quand la libido des femmes chagrine les hommes

SexualitéVos compagnes vous repoussent messieurs ? Hélène Bruller n'y va pas quatre chemins et vous incite à vous poser les bonnes questions.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Ça m'arrive, et à vous aussi, d'écouter les problèmes de cœur de mes potes (oui, tout le monde a des problèmes, y'a une justice quand même). Quand c'est un mec qui désespère dans son couple, une phrase revient de manière récurrente: «elle a plus envie de baiser». Effectivement, c'est emmerdant.

Mais là, quand même, chers hommes que j'aime tant, il faut que je vous le dise: vous vous posez pas la bonne question. Parce que «avoir envie de quoi», c'est une question pour mecs. Pour les filles, on dit «avoir envie de qui». Vous allez me dire, ça marche aussi pour les mecs, mais la réponse est souvent plus simple. Si vous demandez à un mec de qui il a envie, on peut l'associer à tout ce qui est à peu près allongeable, brune ou blonde, du moment que c'est joli. De qui il a pas envie: les gros thons (et encore, quand ils ont faim, ils sauteraient une girafe). Bref, leur question, aux mecs, peut se résumer à «avoir envie ou pas».

Mais les filles, leur question, c'est toujours «avoir envie de qui». C'est peut être bizarre mais c'est comme ça, une fille aura envie du mec qui lui donne envie. Du coup, on reformule. Et si je retourne à mon observation du début avec reformulation, ça donne: la phrase qui devrait revenir de manière récurrente serait plutôt : «elle a plus envie de moi».

Une petite idée de la réponse

Mais les mecs ont du mal à prononcer ça. Parce que dans cette phrase, il y a du sous-entendu de poids. Le genre de sous-entendu qui donne envie d'explorer plus loin. Par exemple, en demandant «ah tiens ? Mais pourquoi ?». Et ça, mes potes adorés, c'est pas un truc auquel vous avez envie de répondre. Parce que forcément, ça oblige à s'interroger sur soi: qu'est-ce que je fais ou pas qui lui casse le frifri.

Et moi je peux pas répondre à cette question. Parce que j'en sais rien, moi, des raisons qui débranchent la libido de leur femme envers eux. J'en ai bien une idée, parfois, genre «peut être que le fait de lui parler comme à une merde ?», «l'absence totale de mots d'amours et de gestes tendres en dehors du pieu ?», «que tu te tapes tout ce qui bouge ?», «que tu sois un adepte du porno minable, que je te retourne et je te la mets bien puissant ?», j'en sais rien moi ! C'est elle qui sait ça ! Et d'ailleurs, chers hommes adorés, puisque c'est elle qui sait: pourquoi vous ne lui demandez pas ?

Illustratrice de talent, auteure de plusieurs livres et bandes dessinées pour la jeunesse, Hélène Bruller qui dit être «née clown», vit désormais à Paris après avoir résidé plusieurs années à Genève du temps de son mariage avec Zep (avec qui elle a eu deux enfants). Elle a notamment écrit les textes du «Guide du Zizi sexuel», les «Minijusticiers», et, en bande dessinée,«Les autres filles et leurs mecs», «Je veux le prince charmant» et d'autres albums. Sa nouvelle de BD est paru mi-janvier 2014 : «Starfuckeuse».

Créé: 07.11.2014, 15h01

Articles en relation

Problème d'addiction: «celui qui va trop loin va mal»

Santé Notre chroniqueuse s'interroge sur les raisons qui peuvent pousser à abuser des substances nocives pour la santé. Et si tout ça remontait à l'enfance? Plus...

Polémique autour de l'expo «Zizi Sexuel»: «Il faut aller plus loin!»

Education «Zizi Sexuel» fait son retour à la Cité des sciences à Paris. Inspirée de l’album «Guide du Zizi sexuel», signé par Hélène Bruller et Zep, l'exposition fait polémique auprès de certains parents qui ont lancé une pétition. Lundi soir, le texte avait été signé par 37'000 personnes. Notre chroniqueuse nous donne son point de vue. Plus...

Bon alors, le foulard on n'en parle plus?

Société La polémique sur le port du foulard en France semble loin. Entre désir de tolérance et révolte, pas facile de prendre position. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.