Passer au contenu principal

N’est pas Trierweiler qui veut

Les ventes astronomiques du livre de Valérie Trierweiler et la polémique concernant ce best-seller ont permis de soulever la question de la rémunération des écrivains.

Le livre le Valérie Trierweiler s'est vendu à plus de 450'000 exemplaires.
Le livre le Valérie Trierweiler s'est vendu à plus de 450'000 exemplaires.
Keystone

La sortie de l’opus de Valérie Trierweiler livrant des détails peu glorieux de sa vie de couple avec François Hollande a provoqué un tollé dans l’opinion publique (et surtout journalistique) et un raz-de-marée en librairie.

Si je n’ai rien à dire sur la forme, et fort peu sur le contenu de l’œuvre, c’est que, contrairement à celles et ceux qui ont juré de ne jamais s’abaisser à lire cette «ignominie» et qui ont finalement craqué (aux côtés des bientôt 700’000 autres qui avaient prétendu la même chose), je n’ai pas lu et ne lirai probablement pas le livre de l’ancienne Première dame de France.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.