Passer au contenu principal

Procès pour escoquerie à VeveyL’ex-galeriste croit encore à l’authenticité des faux Hodler

Un marchand d’art de la Riviera est jugé pour avoir écoulé plusieurs bronzes faussement attribués au peintre suisse.

Le galeriste prévenu d’escroquerie par métier a fait tirer dix bronze à partir d’un plâtre déniché en 2001 sur un marché à Villeneuve pour 30 francs. Une copie de l’œuvre a trouvé preneur à 400’000 francs.
Le galeriste prévenu d’escroquerie par métier a fait tirer dix bronze à partir d’un plâtre déniché en 2001 sur un marché à Villeneuve pour 30 francs. Une copie de l’œuvre a trouvé preneur à 400’000 francs.

L’ex-galeriste de la Riviera continue d’y croire. «On vient de réhabiliter un Van Gogh, après plus de 100 ans! Alors pourquoi pas une sculpture de Ferdinand Hodler?» L’homme de 73 ans dit poursuivre – sans succès à ce jour – ses recherches pour démontrer l’authenticité de l’objet qui cristallise les débats du Tribunal correctionnel de Vevey, depuis lundi.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.