Passer au contenu principal

Soupçon d’enlèvementL’ex-vicaire général du diocèse de Lugano placé en garde à vue

L’octogénaire, qui hébergeait chez lui une femme étrangère dépourvue d’un permis de séjour, est soupçonné d’enlèvement, coercition et lésions simples. Une enquête pénale a été ouverte.

Le juge des mesures coercitives devra évaluer les accusations et déterminer si elles suffisent à confirmer l’arrestation de l’ex-vicaire. (Photo d’illustration)
Le juge des mesures coercitives devra évaluer les accusations et déterminer si elles suffisent à confirmer l’arrestation de l’ex-vicaire. (Photo d’illustration)
KEYSTONE

L’ex-vicaire général du diocèse de Lugano et ancien professeur de théologie à l’Université de cette ville a été placé en garde à vue vendredi, ont indiqué samedi soir le Ministère public et la police cantonale du canton du Tessin. L’octogénaire est soupçonné d’enlèvement, coercition et lésions simples.

L’enquête conduite par la procureure Pamela Pedretti devra éclaircir le rôle exact du prélat en ce qui concerne la présence dans son appartement de Lugano d’une femme étrangère âgée de 48 ans et dépourvue d’un permis de séjour.

Évaluer les accusations

Le juge des mesures coercitives devra évaluer les accusations et déterminer si elles suffisent à confirmer l’arrestation de l’ex-vicaire.

Dans un communiqué diffusé samedi soir, le diocèse de Lugano a confirmé l’ouverture de l’enquête pénale et assuré la magistrature de son entière collaboration.

ATS/NXP