Passer au contenu principal

Portrait de Didier ZuchuatL’expert de la flotte Belle Époque sauve aussi les cinémas

Cet expert de la flotte historique de la CGN et du motonautisme sur le Léman est reconnu internationalement. Il est aussi amoureux des vieux cinémas.

Didier Zuchuat sur les bielles de l’«Helvétie», dans le Musée du Léman. Il espère que l’équipement retrouvera les cales de l’illustre bateau en 2025.
Didier Zuchuat sur les bielles de l’«Helvétie», dans le Musée du Léman. Il espère que l’équipement retrouvera les cales de l’illustre bateau en 2025.
Patrick Martin

Sur le pont des bateaux Belle Époque de la CGN, les passagers sont nombreux à s’imaginer à la barre de ces monuments historiques. Pour Didier Zuchuat ce n’est plus un rêve. À 7 ans, il en a piloté un, «sur un bout droit», derrière l’immense roue qui servait de gouvernail. L’expérience l’a marqué à jamais. Un peu moins de cinquante ans plus tard, il est même devenu le plus grand spécialiste de la flotte historique de la compagnie. Ce n’est pas un hasard si le Musée du Léman à Nyon l’a engagé comme responsable de son centre de documentation.

Mais l’existence de Didier Zuchuat n’est pas faite que de bateaux anciens. Il mène en parallèle une deuxième vie. Il possède deux salles de cinéma à Genève et devrait ouvrir un multiplexe urbain en septembre prochain, toujours au bout du lac. La trajectoire de ce surdoué ferait d’ailleurs un excellent scénario de film emmenant les spectateurs de l’opéra de Paris aux salons de première classe de la CGN en passant par les studios hollywoodiens.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.