Passer au contenu principal

Portrait de Kyril GossweilerL’homme qui lance des pavés avec des mots

Pétitionnaire bien connu prônant la «bienveillance» de l’État, ce «citoyen actif» qui en exaspère certains a fait avancer la transparence dans le canton.

Kyril Gossweiler.
Kyril Gossweiler.
Vanessa Cardoso

La première fois qu’on le rencontre pour de vrai, c’est ce mardi 30 mars, sur la «Zone à défendre du Mormont» en pleine évacuation. La police vient de donner l’assaut, quelques militants jettent des pierres sur les forces de l’ordre qui répondent avec des balles en caoutchouc, les photographes de presse ont enfilé leurs casques, et lui, Kyril Gossweiler, se promène là au milieu en t-shirt, appareil photo en bandoulière et sourire en coin.

Sympathisant de la cause climatique, ce «citoyen actif» est aussi un grand curieux, attentif aux secousses de notre société. En 2019, par exemple, il s’est rendu avec son fils à Lons-le-Saunier, dans le Jura français, pour suivre la consultation lancée par Emmanuel Macron suite à la crise des «gilets jaunes». «Moi j’ai déjà lancé des pavés, mais toujours avec des mots», glisse-t-il en guise de préambule.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.