Passer au contenu principal

ÉditorialL’indécente pause vaccinale

«C’est insupportable parce qu’à l’heure où les sacrifices consentis ont été et sont encore immenses.»

84 commentaires
    Garfield-63

    Ainsi, pour Julien Wicky, les petites mains qui s'occupent de vacciner les partisans du monde d'avant, qui n'ont pour seul souci du lendemain que de reprendre leur frénésie de voyages, devraient continuer à trimer sans la moindre reconnaissance et le moindre congé, alors que les privilégiés auraient droit aux congés libres de tout mouvement grâce au sésame du Saint Vaccin?

    On touche là au côté le plus sordide de cette société qui veut qu'une poignée de privilégiés ne soit jamais impactée par le moindre petit problème, et qu'une majorité de la plèbe soit là pour les servir, encore et toujours, de préférence sans congé et avec un salaire frisant l'indigence.