Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

Grande-BretagneL’indépendance de l’Écosse, enjeu clé des élections locales

Si les indépendantistes au pouvoir décrochent une majorité au Parlement local, la Première ministre Nicola Sturgeon, à la tête du Parti national écossais (SNP), compte bien faire pression sur Londres pour organiser un nouveau référendum d’indépendance.

Mauvais sondage

Double test

AFP

1 commentaire
Trier:
    Gilles Hieron

    "De même que la pandémie, qui a dopé la popularité de Nicola Sturgeon, créditée d’une bonne gestion de la crise sanitaire."

    Créditée par qui? Par les journalistes?

    Ce que vous appelez une bonne gestion c'est prendre des mesures coercitives au possible? Moi pas. Cette femme un est dictateur en herbe.

    A ce compte là, une gestion parfaite consiste à d'enfermer tout le monde dans sa cave avec interdiction d'en sortir pendant 6 mois. Vous n'aurez presque aucun cas.

    Par ailleurs, comme dans l'article d'hier où vous compariez avec Johnson, en disant que Sturgeon a mieux géré la pandémie, c'est plus facile de réduire la propagation quand les deux grandes villes du pays comptent au maximum 500 mille habitants, et que le reste de la population, petit en nombre, est dispersé dans des petites localités sur un territoire assez vaste. C'est autrement plus difficile quand on a plusieurs villes qui dépassent le million d'habitants, dont Londres qui en compte 9 millions. C'est sur que là, avec la densité, empêcher la propagation c'est une autre paire de manche.

    C'est aussi plus facile de gérer quand on distribue des allocations pendant la pandémie qui sont financées par les anglais et pas par les écossais eux-mêmes.

    Notez que la même dépêche nous explique qu'elle et son parti sont au plus bas dans les sondages. Ne serait-ce pas aussi un peu parce que les écossais en ont marre des restrictions excessives qu'ils subissent en comparaison aux autres ?