Passer au contenu principal

FootballLionel Messi au club des milliardaires

La star du FC Barcelone a gagné plus d’un milliard de dollars de revenus depuis le début de sa carrière. C’est le quatrième sportif à atteindre une telle somme.

Lionel Messi peut avoir le sourire.
Lionel Messi peut avoir le sourire.
AFP

L’attaquant-vedette du FC Barcelone Lionel Messi est entré dans le club très fermé des sportifs ayant amassé plus d’un milliard de dollars (840 millions d’euros) de revenus durant leur carrière, selon le magazine américain Forbes.

L’Argentin sera le joueur de football le mieux payé de la planète en 2020 avec 126 millions de dollars, dont 92 millions en salaires pour la saison 2020-21, et 34 millions en partenariats et autres contrats de sponsoring, a calculé lundi soir Forbes.

Quatrième sportif

Le sextuple Ballon d’Or, qui a voulu quitter son club de toujours en août, avant de devoir rapidement capituler, est le quatrième sportif à atteindre ce chiffre astronomique du milliard de dollars de revenus, après le golfeur Tiger Woods et l’ancien boxeur Floyd Mayweather, et son grand rival sur les terrains de football Cristiano Ronaldo.

Dans ce «club des milliardaires» figure aussi la légende du basket Michael Jordan, qui ne l’est toutefois devenu qu’à l’issue de sa carrière, grâce à son méga-contrat avec l’équipementier Nike et au rachat de l’équipe NBA des Charlotte Hornets.

Devant Ronaldo et Neymar

Dans ce classement 2020, Messi a délogé de la première place Cristiano Ronaldo (117 M USD, dont 70 M en salaires), alors que l’attaquant brésilien du PSG, Neymar (96 M USD, dont 78 M en salaires), complète le podium.

Le Français Kylian Mbappé occupe la 4e place avec 42 millions de dollars, dont 28 millions en salaires, Forbes présentant le joueur du PSG à 21 ans comme «le joueur qui monte» sur et en dehors des terrains.

Selon Forbes, ce top 10 mondial a accumulé des revenus globaux de 570 millions de dollars, soit une progression de 11% par rapport à la saison dernière, et ce malgré l’impact de la pandémie de coronavirus sur les différents championnats européens et sur l’économie mondiale.