Passer au contenu principal

CoronavirusL’obligation de porter le masque étendue dans neuf cantons

Le canton de Fribourg, trois cantons alémaniques et le canton des Grisons ont étendu le port obligatoire du masque à tous les lieux publics clos. Quatre autres cantons étendent également la mesure mais de façon plus limitée.

Le port du masque sera obligatoire dans tous les lieux clos accessibles au public dans les cantons de Fribourg, Bâle-Ville, de Lucerne, d’Obwald et des Grisons. (Photo d’illustration)
Le port du masque sera obligatoire dans tous les lieux clos accessibles au public dans les cantons de Fribourg, Bâle-Ville, de Lucerne, d’Obwald et des Grisons. (Photo d’illustration)
KEYSTONE/WALTER BIERI

Le canton de Fribourg étend à partir de samedi l’obligation de porter le masque à tous les lieux fermés accessibles au public. Il exige aussi un système de traçage performance avec QR Code pour les établissements publics.

«La situation alarmante a nécessité une réunion extraordinaire du Conseil d’État jeudi», a expliqué vendredi à Granges-Paccot sa présidente Anne-Claude Demierre, en charge de la santé. Fin août, le port du masque avait été rendu obligatoire dans les commerces ainsi pour les serveurs dans les établissements publics.

«Le contexte s’est péjoré avec 158 cas positifs pour la seule journée de jeudi et 499 cas sur les quatre premiers jours de la semaine», a ajouté Anne-Claude Demierre. Le district de la Sarine, autour de Fribourg, est le plus touché. Fêtes, activités de loisirs, bars, clubs de sport et institutions sont les principaux foyers.

Mesure similaire en Suisse alémanique

Face à la hausse des cas de coronavirus, Bâle-Ville, Lucerne, Obwald et les Grisons étendent l’obligation de porter le masque à tous les lieux publics clos. Quatre cantons vont moins loin et misent sur les événements. À Saint-Gall et Appenzell, on interdit la danse.

Les gouvernements bâlois, lucernois, obwaldien et grisons ont annoncé vendredi des mesures similaires prévoyant l’extension du port du masque dans les lieux publics pour les personnes de plus de 12 ans. Semblables sur ce principe de base à celles du canton de Berne, elles s’appliquent dès samedi en terres lucernoises et aux Grisons, dès lundi à Bâle-Ville et à Obwald.

Tous les lieux publics clos sont concernés, des centres commerciaux aux offices postaux, en passant par les musées, les gares, les établissements de restauration et les églises. À Lucerne et à Obwald, les marchés sont aussi touchés.

Dans les cafés, les restaurants, bars et clubs bâlois et grisons, les clients ne pourront enlever leur masque qu’une fois assis. La consommation debout ne sera plus autorisée. Dans les restaurants, bars et clubs lucernois et obwaldiens, le masque obligatoire ne concernera que le personnel.

Écoles

Dans les deux cantons, les adultes devront en outre porter le masque dans toutes les écoles, à l’exception des salles de classe lorsque la distance minimale est garantie. Zurich a annoncé une mesure similaire jeudi. Aux Grisons, les communes sont chargées de contrôler le respect des nouvelles règles, écrit l’exécutif cantonal. Les contrevenants encourent une amende.

À Bâle, le nombre maximal autorisé dans un établissement de restauration est désormais de 100 par salle, distance minimale comprise entre les tables. Tous les établissements doivent en outre enregistrer les coordonnées des clients. Les événements seront limités à 50 personnes si le port du masque y est impossible ou si la distance minimale n’est pas garantie.

Les nouvelles mesures sont valables jusqu’au 15 décembre aux Grisons, jusqu’au 31 décembre à Bâle-Ville et jusqu’au 31 janvier dans le canton de Lucerne. Leur durée n’est pas précisée par les autorités obwaldiennes.

Thurgovie: restauration et événements

Le gouvernement thurgovien a, lui aussi, serré la vis vendredi en matière de port du masque. Ses nouvelles mesures sont similaires dans les bars et les discothèques, mais elles ne vont pas aussi loin que Bâle-Ville et les Grisons dans les autres lieux accessibles au public.

En revanche, il faudra porter un masque dans les événements thurgoviens publics et privés de plus de 30 personnes. L’enregistrement électronique des coordonnées des clients et invités y sera obligatoire. Ces nouvelles règles sont valables dès vendredi prochain jusqu’à la fin de l’année.

En Suisse orientale toujours, Saint-Gall et Appenzell Rhodes-Intérieures s’alignent en partie sur la Thurgovie. Ces deux cantons s’illustrent surtout en interdisant la danse dans tous les établissements publics. Cette mesure entre en vigueur samedi à Saint-Gall et lundi à Appenzell. Dans les Rhodes-Intérieures, même les sociétés sportives et de danse sont concernées, à l’exception des professionnels.

Dans ces deux cantons, les règles concernant les événements seront les mêmes qu’en Thurgovie. Dans la restauration, le personnel devra travailler masqué.

Événements de plus de 50 personnes

À Nidwald, le gouvernement a décidé le limiter dès lundi l’obligation générale de porter un masque aux événements publics et privés de plus de 50 personnes ainsi que dans les établissements de soins corporels. Pour les événements réunissant moins de 50 personnes et dans les lieux clos accessibles au public, magasins compris, une telle obligation n’est prévue que lorsque la distance minimale n’est pas garantie.

Mardi, le canton de Schwytz avait annoncé une ligne identique à celle de Nidwald. Jusqu’à présent, 21 cantons ont étendu l’obligation de port du masque par rapport aux mesures prises par la Confédération dans les transports publics. Il faut déjà ou à l’avenir porter un masque dans les magasins de 16 cantons, dont les six cantons romands, Zurich, Berne ou encore au Tessin.

ATS/NXP