Passer au contenu principal

Affaire Druey 22-30Locataires sacrifiés sur l’autel de la spéculation

Retraites Populaires vient de racheter le bloc de l’avenue Druey 22-30, sur les hauts de Lausanne, qui avait fait l’objet d’une saga judiciaire. Acquis 9,4 millions en 2012, il a été vendu plus de 20 millions.

Claude Champion, ancien locataire du bâtiment de l’avenue Druey 22-30 duquel il a été expulsé pour des travaux qui n’ont jamais eu lieu.
Claude Champion, ancien locataire du bâtiment de l’avenue Druey 22-30 duquel il a été expulsé pour des travaux qui n’ont jamais eu lieu.
Florian Cella

L’affaire avait duré sept ans et s’était achevée en mai 2019, au Tribunal fédéral. Sur les hauts de Lausanne, à l’avenue Druey, des dizaines de personnes perdaient leur logement. Une lutte, très médiatisée et organisée autour d’une association, avait précédé. Conciliation, victoire au Tribunal des baux, puis défaite au Tribunal cantonal, parution d’un livre de photos, interventions politiques… Les cinquante de Druey s’étaient battus pour garder leur logement.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.