La Suisse à la peine face au Gabon

JO 2012Pour son premier match du tournoi olympique, la Suisse a déçu. Face à un Gabon qu'elle avait les moyens de battre, l'équipe helvétique a finalement partagé l'enjeu 1-1.

Le match contre le Gabon n'a pas été facile pour la Suisse.

Le match contre le Gabon n'a pas été facile pour la Suisse. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

On attendait mieux de la Suisse pour son premier match du tournoi olympique contre le Gabon. En tête rapidement, l’équipe de Pierluigi Tami a finalement partagé l’enjeu 1-1 avec un adversaire qu’elle avait pourtant les moyens de battre.

La Suisse était en droit de se dire, après les 20 premières minutes, qu’elle était clairement supérieure au Gabon sur la pelouse du St-James Park de Newcastle. Bien en place et percutante, la sélection de Tami a frappé d’entrée de jeu sur un penalty transformé en deux fois (l’arbitre a demandé qu’il soit retiré) par Admir Mehmedi à la 5e. L’attaquant du Dynamo Kiev a eu droit à un tête-à-tête avec Ovono grâce à une faute de Ndong sur Innocent Emeghara.

Mais les Suisses se sont ensuite quelque peu perdus, baissant nettement de niveau tandis que les Gabonais, eux, augmentaient le leur. «Nous avons commencé à jouer long et nous avons calé, mais je ne pense pas que cela soit lié à un problème physique», a estimé Michel Morganella, souvent bien trop approximatif. «Nous avons perdu le contrôle», a reconnu Tami.

Les locomotives à l’arrêt

Le Tessinois a tenté trois paris au coup d’envoi en titularisant Fabian Schär à la place de François Affolter dans l’axe, Oliver Buff au milieu alors que l’on attendait plutôt Alain Wiss ou Admir Abrashi et Steven Zuber à droite, faisant glisser Fabian Frei dans l’axe et sortant ainsi Pajtim Kasami. Des paris presque totalement ratés. Si Schär, récemment transféré de Wil à Bâle, a tenu sa place en défense, Zuber a été trop brouillon et Buff mal inspiré en tentant d’obtenir un penalty à la 78e par une simulation qui lui a valu un second avertissement...

Mais les «surprises» ne sont pas les seules à avoir manqué le coche. La Suisse a en effet été abandonnée par ceux censés être ses locomotives: Mehmedi et Ricardo Rodriguez ont balbutié leur football et Frei a manqué de mordant. Une prise de conscience semble nécessaire. «Nous avons beaucoup souffert face à l’agressivité du Gabon, a justifié Tami. Nous n’avons pas su trouver le juste équilibre.» Laxisme coupable

Alerté une première fois par Obiang (tir sur la transversale à la 21e), Diego Benaglio n’a rien pu faire à la 45e sur l’égalisation d’Aubameyang, peut-être le seul Gabonais qu’il fallait vraiment surveiller (16 buts en Ligue 1 la saison passée). Le buteur de St-Etienne s’est retrouvé étrangement seul entre Timm Klose et Rodriguez, coupables par leur laxisme sur cette action. Manquant de liant et, surtout, de vitesse dans les 40 derniers mètres adverses, la Suisse ne s’est jamais plus véritablement montrée dangereuse.

Dommage car une victoire aurait déjà placé les hommes de Tami en position idéale, puisque le Mexique et la Corée du Sud s’étaient quittés sur un nul (0-0). Les Asiatiques seront les prochains adversaires des Suisses, dimanche à Coventry.

(Si/nxp)

Créé: 26.07.2012, 18h20

Articles en relation

Eveline Widmer-Schlumpf à l'ouverture des Jeux Olympiques

Londres 2012 La présidente de la Confédération Eveline Widmer-Schlumpf participera ce vendredi à la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques. Plus...

Le drapeau suisse flotte sur le Village olympique

JO 2012 Les JO 2012 ont pris une tournure plus officielle pour la délégation suisse. Eveline Widmer-Schlumpf et Didier Burkhalter étaient présents dans le Village olympique à l’occasion de la cérémonie de levée du drapeau suisse. Plus...

Coup d’envoi sportif des Jeux olympiques de Londres

JO 2012 Les équipes de football féminin ont donné le coup d’envoi sportif des Jeux olympiques 2012. Les Londoniens ont pour leur part expérimenté les premiers ratés dus aux transports publics surchargés. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.