Passer au contenu principal

Des Lausannois giflés au LetzigrundLongtemps absent, le LS offre une belle revanche au FCZ

Inexistants avant la pause et menés de deux longueurs, les Vaudois se sont lourdement inclinés à Zurich (0-4).

Une fin d’après-midi à oublier pour Aldin Turkes et ses coéquipiers du LS, dimanche au Letzigrund, où ils ont concédé la plus large défaite de l’ère Contini.
Une fin d’après-midi à oublier pour Aldin Turkes et ses coéquipiers du LS, dimanche au Letzigrund, où ils ont concédé la plus large défaite de l’ère Contini.
keystone-sda.ch

Deux mois seulement après avoir laminé (4-0) le FC Zurich au terme de sa prestation collective la plus aboutie de ces trois dernières années, le Lausanne-Sport s’est incliné sur le même score face au même adversaire, dimanche. Le tout en affichant un visage déplorable tout au long d’une première mi-temps, au cours de laquelle le néopromu n’a pas ébauché la moindre offensive digne de ce nom.

Alors menés de deux longueurs par un FC Zurich pourtant loin d’être aussi irrésistible qu’eux-mêmes l’avaient été en octobre, les Vaudois ont bien tenté ensuite de réagir, mais avec trop peu de justesse et de conviction pour parvenir à relancer leurs actions. «C’est le genre de défaites qui fait mal, soupire Stjepan Kukuruzovic. En première mi-temps, nous n’étions tout simplement pas là. Ensuite, ça devient très compliqué de remonter un handicap de deux buts. Malgré cela, nous aurions quand même pu inquiéter Zurich si l’on avait concrétisé l’une de nos occasions après la pause.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.