Passer au contenu principal

FootballLS: un bon point au Tessin pour finir

Le Lausanne-Sport est allé chercher un bon match nul à Lugano (0-0), lors de la 14e journée de Super League.

Le coup de tête d’iSaac Schmidt (au sol) a trouvé la transversale des buts luganais à la 86e minute.
Le coup de tête d’iSaac Schmidt (au sol) a trouvé la transversale des buts luganais à la 86e minute.
Keystone

Les 0-0, c'est comme les chasseurs. Il y a les bons, il y a les mauvais et chacun a une explication différente pour les départager. Celui que le LS est allé chercher au Cornaredo est sans doute à mettre dans la catégorie des bons, puisque les Vaudois ont plutôt dominé la surprise de ce début de saison, qui avait enquillé 16 matches sans perdre à cheval sur cet exercice et le dernier. Reste toujours cette satanée finition à améliorer...

La première mèche de la partie a été allumée par Guessand, mais son tir de la 8e minute était trop croisé. Dans la foulée, ç'a été au tour de Boranijasevic de se montrer dangereux en contrant un dégagement de la défense tessinoise. Le portier Baumann a été tout heureux de voir le cuir filer à quelques centimètres de son poteau droit. Juste avant la demi-heure, c'est encore Guessand qui a été tout proche de l'ouverture du score sur une action qu'il a presque inventé tout seul. Le Corse a toutefois perdu son duel avec le cerbère adverse.

Raté et blessure de Turkes

Lausanne a globalement dominé l'équipe surprise de ce début de saison et n'a concédé qu'une occasion, à la 24e, à la formation de Maurizio Jacobacci. Le tir violent de Gerndt était trop centré pour inquiéter Diaw et quasiment la seule opportunité tessinoise de la soirée. Les Vaudois ont toutefois, comme un peu trop souvent, manqué le dernier ou l'avant-dernier geste. Ce n'est pas Turkes qui dira le contraire, lui qui a bénéficié d'une occasion en or à la 40e minute, mais trop tergiversé à l'heure d'armer sa frappe.

La troupe de Giorgio Contini, qui a sans doute réussi au Cornaredo l'une de ses prestations les plus convaincantes depuis son retour dans l'élite en première mi-temps, a toutefois perdu son attaquant de pointe sur blessure à l'heure de jeu. Et puisqu'elle devait déjà faire sans une ribambelle d'absents (volontairement ou non), son jeu a commencé à largement s'en ressentir et le coach des Bleu et Blanc est passé à une défense à trois pour assurer le coup et le point du nul.

Un poteau partout

Cela n’a pas empêché les joueurs de la capitale olympique de passer pas loin du break à la 86e, sur une tête de Schmidt sur la transversale d’abord, puis un tir de Da Cunha miraculeusement sorti par le toujours aussi bon Baumann.

Les Tessinois, eux, auraient très bien pu terminer la rencontre à dix, à la suite d'une agression de Macek sur Schmidt (65e). A se demander si la Var était en panne. Ils auraient aussi pu l’emporter, car Ardaiz a lui aussi touché de l’aluminium juste avant la fin du temps réglementaire, tandis que Diaw a dégoûté Custodio dans la foulée.

Le LS a ainsi terminé sa première ligne droite depuis son retour dans l’élite avec 19 points en 14 parties, comme son adversaire du soir et le FC Zurich. Il compte sept points d’avance sur Sion, le barragiste, qui aura toutefois un match de plus à jouer en 2021. Si on avait dit ça aux Lausannois en début d’exercice, ils auraient sans doute signé.


1 commentaire
    Point de vue

    Ce LS hier soir m'a fait plaisir en particulier dans l'engagement de ses joueurs sur le terrain. Messieurs d'INEOS, il vous appartient maintenant de nous prouver que le LS compte vraiment pour vous et pour cela vous devez tout faire pour que les cadres de votre équipe aient leur contrat renouvelé ainsi que celui de M. Contini. Par ailleurs, il vous appartient également de donner au LS les moyens pour se renforcer avec des joueurs expérimentés. L'objectif du maintien du LS en super-league est une chose mais les supporters du LS veulent, pour le futur, d'avoir une équipe en mesure de rivaliser avec les meilleurs et peut-être à terme de pouvoir fêter un titre de champion de Suisse, bonheur qui nous échappe depuis trop longtemps. J'espère que le projet du campus pour la première équipe verra le jour bientôt et qu'il ne fera pas les frais d'un changement de politique. Encore un grand bravo à M. Contini et aux joueurs et terminerai mes propos en souhaitant à M. Turkes un bon rétablissement et espérons vivement le retrouver dans le meilleur délai sur le terrain.