Passer au contenu principal

Politique communaleL’UDC bouscule la vie politique de Coppet

Profitant de l’introduction de la proportionnelle dans la commune qui a dépassé 3000 habitants, le parti lance une liste pour le Conseil.

Martin Steib, le trublion de Coppet, est l’un des fondateurs de la section UDC de Coppet.
Martin Steib, le trublion de Coppet, est l’un des fondateurs de la section UDC de Coppet.
Patrick Martin/Archives

Tout semblait convenu. Il n’y aurait qu’une liste pour l’élection au Conseil communal de Coppet en mars 2021. Le bourg de Terre-Sainte est obligé d’organiser un scrutin au système proportionnel pour son organe délibérant, puisqu’il a passé le cap des 3000 habitants. Pour éviter des débats partisans, l’idée était donc de mettre tous les candidats sur une seule liste. Le principe avait été largement soutenu par le Conseil communal lui-même dans un vote consultatif.

Ce vœu restera pieu. L’UDC a créé mardi soir une section de Terre-Sainte. Son objectif est de créer une liste pour le Conseil communal de Coppet. «Notre idée est de nous adresser à l’ensemble des sympathisants de la région qui compte neuf villages, explique Martin Steib. Mais nous viserons aussi la création d’un groupe pour entrer au Conseil de Coppet.»

Municipalité prise au piège

Autant la droite que la gauche avaient senti le vent venir. «Nous sommes en discussion pour créer une liste PLR ou centre droit à Coppet, affirme Laurent Kilchherr, président de la section régionale du PLR. Nous avons déjà des noms qui sont pour une partie membres du Conseil communal de Coppet.» À gauche, le Parti socialiste pense lui aussi s’engager. «Nous ferons très probablement une liste avec au minimum une mention du nom socialiste», annonce Dominique Karlen, président de la section nyonnaise.

Reste à savoir si les différentes listes lanceront également des forces dans la course à la Municipalité. Les cinq membres de l’Exécutif devraient se représenter sur le même ticket. Jusque-là ils pensaient se retrouver sous la dénomination d’Entente villageoise. «Avec l’arrivée des partis, il pourrait devenir difficile d’avoir une Municipalité qui ne soit pas représentée par un groupe au sein du Conseil communal, admet Gérard Produit. La situation actuelle nous bouscule.» Dans un premier temps, l’idée de former une entente de centre droit a été évoquée en son sein. Renaîtra-t-elle? Réponse dans les semaines à venir.