Passer au contenu principal

Le parti face à un dilemmeL’UDC osera-t-elle combattre la loi Covid dans les urnes?

Soutenir le référendum permettrait de tancer le Conseil fédéral sur sa gestion de la crise, mais menacerait aussi les aides promises aux entreprises.

Au parlement, Céline Amaudruz (à g.) a soutenu la loi; Yves Nidegger l’a rejetée, et ils feront de même lors de la campagne en vue du 13 juin.
Au parlement, Céline Amaudruz (à g.) a soutenu la loi; Yves Nidegger l’a rejetée, et ils feront de même lors de la campagne en vue du 13 juin.
keystone-sda.ch

C’est un vote à haut risque qui se joue ce samedi devant l’assemblée de l’UDC. Les délégués devront se positionner sur la loi Covid, soumise à votation le 13 juin. Le référendum a été lancé par l’association Amis de la Constitution, qui estime que le texte permet au Conseil fédéral de contourner les droits fondamentaux de la population pour lutter contre l’épidémie. Une position qui trouve un écho favorable au sein du plus grand parti du pays, qui dénonce une «dictature sanitaire», quand bien même la loi règle aussi les aides financières pour les victimes de la crise.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.