Passer au contenu principal

CommémorationsLudwig van Beethoven a encore quelques choses à nous dire

Les 250 ans du compositeur allemand n’épuisent ni son aura ni son œuvre, au-delà des récupérations infinies. Retour historique et agenda musical.

Le romantisme a érigé Beethoven en divinité, comme dans le monument sculpté par Max Klinger en 1902 et exposé à Leipzig.
Le romantisme a érigé Beethoven en divinité, comme dans le monument sculpté par Max Klinger en 1902 et exposé à Leipzig.
Getty Images

Figure unique dans l’histoire de l’art, Beethoven est omniprésent dans la culture savante et populaire depuis bientôt deux cents ans. Sa musique continue à gagner du terrain, d’Afrique en Extrême-Orient. À 250 ans, Ludwig van Beethoven se porte très bien! Si la postérité a davantage façonné son image, il vaut la peine de rappeler comment ce compositeur allemand issu d’une lignée de modestes musiciens flamands (son nom, en néerlandais, signifierait «lopin de betteraves») a pu se constituer de son vivant en mythe universel?

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.