Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

Conjoncture en SuisseL’USS exige des hausses de salaire et refuse les plans d’économie

L’USS et son président Pierre-Yves Maillard refusent de faire des «nouveaux cadeaux» aux «privilégiés». (Photo d’illustration)

Non aux cadeaux fiscaux

Développer le service public

Soutien aux employés de Smood

ATS

19 commentaires
Trier:
    Buttignolle

    Ça sens les élections au Conseil des États n'est-ce-pas PYM ?

    Depuis des années, l’État de Vaud bénéficie de comptes excédentaires accumulant

    des centaines de millions année après année.

    Les artifices comptables avec des bénéfices fortement minimisés est une pratique devenue institutionnelle dans ce Canton, ce qui lui a permis de se constituer un oreiller de plusieurs milliards. Selon le quotidien 24 Heures du 10 juin 2020 celui–ci dispose d’une marge de manœuvre de l’ordre de 4,4 milliards.

    En parallèle, sa trésorerie est de l’ordre de 3,3 milliards, auxquels il faut ajouter

    environ 1 milliard placé à la BCV en 2019. Enfin, la BNS a revu à la hausse la distribution de son bénéfice ce qui permettra au Canton de Vaud de recevoir 374,1 millions, soit 125

    millions de plus que les 249 millions alors que le montant budgété était de 125 millions.

    Sachant que la hausse constante (environ 5% par an) de la Facture Sociale est l’une des causes de la hausse des dettes des communes (entre 6 et 7 milliards), l’AdCV a proposé que ces 125 millions de manne imprévue et dont l’utilisation ne saurait mettre en péril l’équilibre financier du Canton, soient portés en diminution de la Facture Sociale adressée aux communes pour 2021.

    La réponse du canton : NIET ! Conséquence les communes n'auront d'autre choix que lui augmenter leurs impôts. Donc les dindons de la farce ce seront qui ? Vous et moi citoyens contribuables. Voilà où est le vrai problème !!!