Passer au contenu principal

C’est votre histoire«Ma surdité n’a jamais été un frein»

Sourd de naissance, Jérémie, 18 ans, construit son parcours à sa manière, refusant de se laisser définir par le handicap.

«On m’a en effet diagnostiqué une surdité profonde à l’âge de 2 ans et demi. Dès mes premières années, mes parents avaient remarqué que je ne réagissais pas à leur voix.» – Jérémie
«On m’a en effet diagnostiqué une surdité profonde à l’âge de 2 ans et demi. Dès mes premières années, mes parents avaient remarqué que je ne réagissais pas à leur voix.» – Jérémie
Corinne Sporrer

J’ai une passion pour le ski freeride depuis tout jeune. Les piquets, les voies toutes tracées, ce n’est pas mon truc. Quelque chose me grise de liberté dans les descentes sans limites. J’ai même participé au Freeride Tour Junior il y a peu. Ce que les autres compétiteurs ignoraient peut-être, c’est que je n’entendais rien du glissement de mes skis sur la neige. On m’a en effet diagnostiqué une surdité profonde à l’âge de 2 ans et demi. Dès mes premières années, mes parents avaient remarqué que je ne réagissais pas à leur voix. Au début, les médecins soupçonnaient une lenteur dans le développement de cette région de mon corps, ou une forme d’autisme. Mais un examen aux HUG a confirmé que je ne pourrais jamais entendre naturellement. Même un coup de canon tiré à côté resterait nimbé de silence.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.