Passer au contenu principal

La France, exception européenneMacron mise sur le nucléaire pour la transition climatique

À l’inverse de la plupart des pays européens, la France mise sur le nucléaire et y voit une énergie «verte» qui permet de tenir les promesses sur le CO2.

Emmanuel Macron en visite chez le géant du nucléaireFramatome, à Le Cleusot, début décembre dernier.
Emmanuel Macron en visite chez le géant du nucléaireFramatome, à Le Cleusot, début décembre dernier.
AFP

L’information est incertaine, mais elle a eu un grand écho à la mi-novembre: la France pourrait connaître de brèves coupures de courant localisées cet hiver. Le risque serait surtout sensible à la fin du mois de février si les températures étaient plus basses que la normale et si les mesures d’économie avec les partenaires industriels s’avéraient insuffisantes. Cela fait beaucoup de «si» et de conditionnels, mais dans un pays grand producteur et traditionnellement exportateur d’électricité, cette perspective a frappé les esprits.

«Moi je ne suis pas antinucléaire, j’ai besoin du nucléaire. J’assume à fond!»

Emmanuel Macron lors de l’interview à Brut

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.