Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

Logiciel espionMacron serait dans les cibles potentielles de Pegasus

L’État marocain dément les accusations d’espionnage.

Un roi et trois présidents

Des comptes à rendre

AFP

4 commentaires
Trier:
    Objectif

    Pourquoi l'AFP n'informe-elle pas les lecteurs que NSO affirme que le produit n’est vendu qu’aux services de police et de renseignement agréés du monde entier afin de lutter contre le terrorisme et la criminalité. La société a nié les conclusions de l’enquête ??? Aussi faut-il savoir qu'une enquête a été publiée qui a commencé par une énorme annonce d’une énorme fuite de 50 000 documents que même le Washington Post a publié dans une enquête sauf que personne ne sait où se trouve vraiment la liste en question, quels sont les données et qui a mis les données sur la liste. Celle-ci n’a aucun rapport avec le NSO. Le NSO n’a pas de liste de cibles ».

    Par ailleurs, le vendeur d'un couteau n'est pas responsable s'il s'avère que l'acquéreur s'en est servi pour tuer quelqu'un. Nul ne peut être rendu responsable de l'utilisation à usage criminel d'une marchandise ou d'un produit vendu.