Passer au contenu principal

Finances publiquesMalgré le Covid, Aigle présente un budget équilibré

Les argentiers tablent pour 2021 sur un débours de quelque 50’000 francs. La Ville doit procéder à de lourds investissements.

Aigle, ici le centre-ville, compte aujourd’hui plus de 10’400 habitants
Aigle, ici le centre-ville, compte aujourd’hui plus de 10’400 habitants
Chantal Dervey

«En cette période de pandémie, la Municipalité est fière de pouvoir présenter un budget équilibré», déclare Frédéric Borloz, syndic d’Aigle, qui nuance toutefois: «Les RHT, notamment, vont entraîner des baisses de revenus, donc moins de volume d’impôt. Les effets sur nos recettes seront peut-être quand même importants, mais pour l’heure on ne les connaît pas.» Pour mémoire, un fonds d’économie spécial Covid de 500’000 francs a été constitué.

L’Exécutif table sur un budget global de 47 millions de francs, assorti d’un déficit de 53’000 francs. La Municipalité estime la marge brute d’autofinancement pour 2021 à plus de 2,4 millions (2,8 millions pour 2020). Aigle compte à ce jour 10’410 habitants. La dette brute pour chacun d’entre eux avoisine 6700 francs. La Ville va assurément attirer de nouveaux contribuables avec 230 logements récemment mis sur le marché (Clos-du-Bourg et Margencel) et d’autres en cours de construction.

35 millions à engager

Si la dette globale est de 70 millions de francs, le plafond d’endettement de la Commune a été fixé en début de législature à 100 millions. On s’en rapproche. «Certes, nous avons amorti des dettes et fait des réserves ces dernières années, mais nous devons faire face à de très gros investissements supplémentaires, mais qui seront rentables», détaille l’édile.

Dans ces nouvelles mises de fonds, les argentiers pensent engager plus de 35 millions: 27,6 pour les bâtiments, 7, 6 pour les infrastructures. Tout ne sera sans doute pas réalisé. «Il faudra opérer des choix en 2021», confirme Frédéric Borloz. La construction du futur Espace événementiel des Glariers, la rénovation de l’Hôtel-de-Ville, la nouvelle affectation des anciens abattoirs sont les plus gros chantiers.

En revanche la Commune n’investira pas dans le personnel (pas plus en 2022), après quelques créations de postes consenties depuis 2016.

«En cette période de pandémie, la Municipalité est fière de pouvoir présenter un budget équilibré.»

Frédéric Borloz, syndic d’Aigle
2 commentaires
    Philippe g

    C'est bien Aigle avec l'hôtel swiss resort en.blanc en haut à droite et la gare juste derrière. A gauche de l'hôtel, les quelques barres d'immeubles grises sonr les nouveaux logemznr Margencel