Passer au contenu principal

Sports d’hiver et climatMalgré le réchauffement, ils croient à l’avenir des pistes du Mollendruz

Alors que la saison d’hiver est toujours plus courte au col, une association au service du ski de fond a fait le pari d’investir pour l’avenir.

Le col du Mollendruz, le  21 décembre 2020.
Le col du Mollendruz, le 21 décembre 2020.
Florian Cella

Un parking plein à craquer et de la neige en suffisance. Début décembre, le Mollendruz a été pris d’assaut par une population en besoin d’évasion en cette période de pandémie. «La situation était identique au Marchairuz ou à la Givrine, précise d’emblée Charly Buffet, homme à tout faire de l’association Mollendruz Ski de Fond. C’était noir de monde et parfois presque invivable. Le Covid n’y est sans doute pas étranger.» Quand le soleil est de la partie, ce sont ainsi près de 2000 personnes qui montent le week-end prendre l’air au col.

Tendance inquiétante

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.