Passer au contenu principal

Bilan de législatureMalgré l’échec de son projet phare, Morges se lance des fleurs

La Municipalité a présenté la somme de ses réalisations depuis 2016. Avec de nombreux projets accomplis, souvent de vaste ampleur, mais toujours sans offre sportive et de loisirs digne de ce nom.

La Municipalité de Morges avec, de gauche à droite, Jean-Jacques Aubert, Melanie Wyss, Sylvie Podio, Vincent Jaques (syndic), Eric Züger, Anne-Catherine Aubert-Despland et Philippe Deriaz, a présenté son bilan de législature.
La Municipalité de Morges avec, de gauche à droite, Jean-Jacques Aubert, Melanie Wyss, Sylvie Podio, Vincent Jaques (syndic), Eric Züger, Anne-Catherine Aubert-Despland et Philippe Deriaz, a présenté son bilan de législature.
VANESSA CARDOSO/24HEURES

Réunie en plein cœur du nouveau quartier de la gare, avec des ouvriers dans tous les coins visibles à travers les baies vitrées, la Municipalité de Morges a voulu mettre en scène son bilan de la législature en le tenant dans la nouvelle unité d’accueil pour écoliers Jacques-Dubochet, comme pour montrer que le futur était en marche. Il faut dire que hormis une esthétique qui fait débat à juste titre, tout ce qui touche à ce périmètre peut être classé au chapitre des engagements tenus.

Un site ferroviaire transfiguré, des commerces, de l’emploi, des logements, une école, des locaux communaux pour le «vivre ensemble» autant d’éléments qui restent parfois dans le tiroir des bonnes intentions et qui touchent au but puisque les inaugurations vont se succéder alors que du linge pend déjà aux balcons de ces larges immeubles.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.