Passer au contenu principal

Occupation du MormontMalgré les plaintes, les zadistes dorment sur leurs deux oreilles

Les activistes avaient jusqu’à ce lundi pour se défendre contre la plainte déposée au civil par Holcim. Ils ont également recouru contre le retrait du permis d’habiter censé être le joker de la Municipalité de La Sarraz.

Installés depuis le mois d’octobre sur le plateau de la Birette, sur une parcelle voisine de la cimenterie, les zadistes poursuivent le développement de leur camp en multipliant les constructions.
Installés depuis le mois d’octobre sur le plateau de la Birette, sur une parcelle voisine de la cimenterie, les zadistes poursuivent le développement de leur camp en multipliant les constructions.
Florian Cella

S’il y a un chantier qui n’a pas été arrêté par les vacances de la construction, c’est bien le campement des zadistes du Mormont, le site promis à l’extension – contestée – de l’actuelle carrière du cimentier Holcim. «Si on continue comme cela et que personne ne réagit, le Mormont sera le plus grand camping de Suisse cet été», soupire, impuissant, Daniel Develey, le syndic de La Sarraz. «Les plaintes se succèdent mais on a l’impression que personne ne se charge véritablement du dossier. Pendant ce temps, le camp prend de l’ampleur et si ces courageux occupants parviennent à vaincre le froid et à passer l’hiver, je crains qu’ils ne soient rejoints par de nombreux sympathisants lorsque les beaux jours reviendront.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.

Articles en relation