Passer au contenu principal

Lac de NeuchâtelMalgré une timide reprise, les pêcheurs font encore la moue

Autorisée jusqu’à fin février, la chasse au cormoran s’est avérée compliquée. Et malgré des tonnages en hausse, l’année 2020 reste la deuxième plus faible des statistiques.

Durant l’automne et l’hiver 2019-2020, les gardes faune ont tiré 89 cormorans sur le lac de Neuchâtel. Le bilan de cet hiver est similaire, avec cette fois la participation des pêcheurs.
Durant l’automne et l’hiver 2019-2020, les gardes faune ont tiré 89 cormorans sur le lac de Neuchâtel. Le bilan de cet hiver est similaire, avec cette fois la participation des pêcheurs.
PATRICK MARTIN

«J’avais acheté dix boîtes de munitions et n’en ai utilisé qu’une. Sans succès.» Début mars, Claude Delley, pêcheur emblématique de la rive sud du lac de Neuchâtel, a rendu son carnet de chasse vierge de toute annotation. Courant 2020, treize de la trentaine de pêcheurs professionnels des lacs de Neuchâtel et de Morat (FR) ont obtenu une autorisation spéciale pour défendre leurs filets qui attirent les cormorans. Rémy Jacot, son jeune voisin dans le port de Delley-Portalban (FR), n’a pas été plus chanceux: «J’aurais pu tirer une seule fois et je n’avais pas mon fusil.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.