Passer au contenu principal

Comment bien se nourrirManger selon son rythme biologique, c’est bon pour la santé!

Manger à toute heure n’importe quel aliment peut dérégler nos horloges internes. Avec des conséquences sur notre métabolisme et sur notre santé. C’est ce que nous enseigne la chronobiologie.

Manger sur un temps limité à douze heures au maximum et jeûner le reste de la journée aurait de nombreux bénéfices pour la santé.
Manger sur un temps limité à douze heures au maximum et jeûner le reste de la journée aurait de nombreux bénéfices pour la santé.
Getty Images/EyeEm

Brûlures d’estomac, flatulences, mais aussi prise de poids et problèmes métaboliques comme l’obésité et le diabète: plus importants chez les travailleurs de nuit que dans la population générale, c’est chez eux que ces problèmes entre rythme biologique et nutrition ont été observés pour la première fois.

En cause: la composition de leurs repas et des grignotages, bien entendu. Mais aussi un non-respect des rythmes biologiques de l’organisme puisque, la nuit, le système digestif fonctionne au ralenti et supporte moins les excès. «Contrairement aux rongeurs, les humains ne sont pas programmés pour manger la nuit, mais la journée, explique le Pr Jacques Philippe du Centre de nutrition et maladies métaboliques de la Clinique Genolier. Ne pas respecter ce rythme peut favoriser les maladies métaboliques comme le diabète et l’obésité.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.