Passer au contenu principal

Trail aux AçoresMaude Mathys triomphe au Golden Trail Championship

L’athlète d’Ollon a remporté la première édition de ce «Masters» de la discipline avec plus de 9 minutes d’avance sur l’Américaine Rachel Drake.

Maude Mathys a remporté le prologue, deux étapes et le classement général lors de ce championnat aux Açores.
Maude Mathys a remporté le prologue, deux étapes et le classement général lors de ce championnat aux Açores.
©️GoldenTrailSeries®️ – Azores Trail Run®️ Davide Sousa

Maude Mathys n’a fait qu’une bouchée de ses adversaires. Dimanche, la Boyarde de 33 ans a remporté le premier Golden Trail Championship aux Açores, une compétition comparable au Masters de tennis.Durant cinq jours (un prologue et quatre étapes d’environ 30 km), les meilleurs trailers féminins et masculins étaient confrontés. Seuls manquaient Kilian Jornet et Marc Lauenstein dans la liste des favoris.Chez les dames, Maude Mathys a non seulement remporté le prologue, mais également deux étapes et elle a terminé deux fois à la deuxième place. Elle a ainsi logiquement enlevé le classement général avec 9 minutes d’avance sur l’Américaine Rachel Drake, ainsi que le classement de la meilleure grimpeuse. À noter que le Fribourgeois Rémi Bonnet (8e au général) a lui aussi remporté ce classement spécifique.

«Je savais que j’étais en forme. Mais je partais dans l’inconnu»

Maude Mathys, championne du Golden Trail Championship

«Je savais que jétais en forme, raconte Maude Mathys, au lendemain de son succès. Mais je partais dans l’inconnu. Le niveau était très élevé et je ne connaissais pas certaines concurrentes. Notamment la Suédoise Tove Alexandersson, multiple championne du monde de course dorientation. Le premier jour, elle a fait forte impression. Elle ma passé devant comme un avion de chasse. Et ma pris 7 minutes dans cette première étape, qui était particulièrement technique et très boueuse.»

Le lendemain, la Vaudoise a remporté la 2e étape et repris deux minutes à la Suédoise. Elle a enfoncé le clou lors de la 3e étape pour se saisir du fauteuil de leader, qu’elle n’a plus lâché jusqu’à la fin du championnat.
«
Le plus important était de bien récupérer, estime la vice-championne du monde de course de montagne. Tout de suite après la compétition, je buvais, je mangeais, je mettais les jambes en lair. On dit qu’il faut manger dans les minutes qui suivent, car cest à ce moment quil y a la meilleure fenêtre dabsorption.»

Afin de rester performante tout au long de cette épreuve par étapes, la recordwoman de Sierre-Zinal a pu compter sur la présence sur place d’un physio-ostéopathe. Elle a veillé au moindre détail. Elle a ainsi utilisé son appareil délectrostimulation qu’elle avait pris dans ses bagages et veillé à mettre des bas de contention. Sans oublier de s’alimenter correctement et de bien dormir. C’est à ce prix-là que se joue la victoire.

Grâce à ce succès, la triple championne d’Europe de course de montagne revient du Portugal avec un chèque de 8000 euros. Le prize money total s’élevait à 100000 euros.

Repos mérité

Désormais, Maude Mathys va s’octroyer un mois de pause, avant de préparer la prochaine saison, durant laquelle elle espère participer au marathon olympique.